fr News

Loris Baz réalise sa meilleure course sur le sec en Autriche

BAZ Loris (FRA)
Avintia Racing
Ducati
MotoGP
 GP Austria 2017 (Circuit RedBull Ring)
11-13.08.2017
PSP / Mateusz Jagielski
www.photoPSP.com

Une semaine après sa déception en République tchèque, Loris Baz s’est joliment rattrapé au Red Bull Ring en empochant la neuvième place au terme d’une course pour le moins disputée.

Le Français, qui s’élançait de la quatrième ligne sur la grille de départ, n’a pas tardé à remonter dans le hiérarchie avant de s’immiscer dans une lutte pour la huitième place non loin derrière Valentino Rossi. Pariant pour une gomme tendre à l’avant et médium à l’arrière, le pilote Ducati s’est senti à l’aise tout au long la course en tenant tête à la Suzuki d’Andrea Iannone, vainqueur de l’épreuve autrichienne l’an dernier.

À un peu moins de dix tours de l’arrivée, Loris Baz a dû céder aux menaces d’Álvaro Bautista, mais il n’en restait pas moins ravi de cette course qu’il juge comme la plus belle de sa carrière en MotoGP, et pour cause. Non seulement il a égalé son meilleur résultat sur piste sèche après sa prestation au Mans cette année, mais il franchissait l’arrivée à 19 secondes seulement de la Desmosedici GP17 d’Andrea Dovizioso.

Le Haut-Savoyard met désormais le cap sur Silverstone pour le prochain rendez-vous du calendrier ; un tracé où il s’était fait une belle frayeur l’an dernier, mais où il avait également triomphé en WorldSBK.

Loris Baz (9e) :
« Selon moi, c’est ma meilleure course sur le sec, car l’écart avec le vainqueur est bien plus faible et j’ai gardé le groupe de tête en vue. Le choix des pneus s’est avéré difficile puisque j’avais bouclé de nombreux tours avec le soft et je ne me sentais pas à l’aise avec le médium. Face à des températures bien plus élevées, nous n’étions pas rassurés sur la durée de vie de ce dernier. Je suis malgré tout parti avec le tendre à l’avant et le médium à l’arrière. Je suis parvenu à doubler Iannone tout en gardant Viñales en ligne de mire, mais aussi en essayant de maintenir l’écart sur ce que je devançais. Bautista avait un rythme légèrement plus rapide et je n’ai pas réussi à le suivre lorsqu’il m’a passé. J’ai tout simplement géré au mieux mes pneus jusqu’à la fin, car c’était la clé de cette épreuve. Dans cette période difficile, c’est génial de décrocher ce type de résultats. Silverstone est un circuit où je compte à la fois mes meilleurs et mes pires souvenirs… C’est une relation de haine et d’amour, mais c’est l’un de mes tracés favoris. La Ducati a bien fonctionné ce week-end et nous verrons si nous parvenons à réitérer en Grande-Bretagne. Il faudra poursuivre le travail, mais je pense que nous avons beaucoup appris en Autriche, surtout en matière de pilotage, pour corriger nos problèmes. Il faut continuer de marquer de points jusqu’à la fin de la saison. D’ici le prochaine épreuve, je souhaite un prompt rétablissement à Fabio (Quartararo), je sais que c’est difficile et j’espère qu’il reviendra vite ! »

About the author

lorisbaz

Avintia RacingALPINESTARSLS2-HELMETSFFMLS2-HELMETS