News

Loris Baz, 11e de la deuxième course à Imola

-2018 05 WSBK Imola 08557

Le Français a terminé à quelques encablures du Top 10 dimanche à l’occasion de la deuxième course en Italie.

Bien qu’ayant inscrit trois points à l’arrivée de la première manche sur le légendaire circuit d’Imola, Loris Baz a une nouvelle fois dû jouer des coudes lors de la deuxième.

Placé en 13e position sur la grille, le Français s’est montré incisif aussitôt le départ donné en signant de chronos similaires à ceux qu’il avait réalisés à quelques tours de l’arrivée samedi. Mais cela ne lui a pas permis de faire la différence et de se maintenir dans le peloton en bagarre pour la cinquième place.

Le pilote du team Althea BMW Racing, qui pointait au 12e rang à trois boucles du but, a fait de son mieux pour tenter de venir à bout de Leandro Mercado, sans succès. Il a toutefois profité d’une erreur de Leon Haslam pour gagner une position dans la hiérarchie et terminer 11e sous le drapeau à damier.

Malgré ce résultat, le Haut-Savoyard, dixième du classement général avec 52 points à égalité avec Jordi Torres, se disait déçu. Il attend avec impatience de nouvelles pièces qui feront leur apparition lors du prochain rendez-vous à Donington.

Loris Baz (Course 2 —11e) :
« Les chronos que nous avons signés aujourd’hui étaient similaires à ceux des derniers tours de la première manche. Malheureusement, ce n’était pas suffisant pour suivre les autres. Je dirais même que la tendance s’est inversée, car je me sentais beaucoup mieux en début de course. Ayant pour habitude de me servir du frein arrière en particulier sur les sorties de courbes pour compenser le manque de grip et les wheelies, j’ai essayé de boucler la course sans l’utiliser. Cela n’a strictement rien changé. Je tente d’adapter mon style de pilotage pour compenser, mais cela n’a pas fonctionné. Nous concédons près de deux secondes au tour pour espérer triompher et une pour figurer dans le Top 5. Je perds près de deux dixièmes à chaque accélération sur un circuit comme celui-ci. J’arrive à gagner du terrain au freinage, mais ce n’est pas assez. C’est frustrant de ne pas trouver de solutions. J’étais convaincu que l’électronique allait nous aider… Au sujet de Donington, les tracés présentant du dénivelé semblent moins bien nous convenir. Malgré tout, il est fluide avec seulement quelques épingles. La moto devrait donc mieux se comporter qu’à Imola, mais peut-être pas comme à Assen. Nous allons également recevoir de nouvelles pièces qui, je l’espère, nous permettrons de franchir un cap. »

About the author

lorisbaz

Alpinestars-18LS2-18ALLIMAND-18FFM-18