News

Loris Baz, cinquième de la Course 1 à Jerez

Après avoir dominé la journée d’ouverture du Round d’Espagne sur le circuit de Jerez, Loris Baz était bien décidé à en découdre samedi dès la Superpole. Le Français a tout donné durant les qualifications, mais il a finalement hérité du sixième temps, toujours avec le statut de meilleur pilote indépendant, à moins d’une demi-seconde de la pole position. 

Depuis la deuxième ligne sur la grille, le Haut-Savoyard a réalisé un excellent départ pour pointer quatrième au premier passage. Loris Baz est ensuite parvenu à suivre le rythme des trois leaders. Dans le sillage de Toprak Razgatlioglu dans les derniers tours, la menace est finalement venue de derrière avec Chaz Davies qui a pris l’avantage à trois tours du drapeau à damier. 

Bien que déçu, le pilote Yamaha se disait malgré tout ravi de terminer au rang de meilleur pilote indépendant au beau milieu des machines officielles et il entend bien prendre sa revanche dimanche en se rapprochant encore un peu plus du podium. 

Loris Baz (5e) : « Ce samedi s’est plutôt bien passé, mais peut être un peu moins en qualifications. Je n’arrive pas à exploiter le pneu Q comme je le veux et je n’ai pas pleinement confiance. Je me suis qualifié sixième, ce qui n’est pas trop mal. Au départ de la course, je me suis rapidement hissé en quatrième position, mais j’étais très loin du feeling que j’avais vendredi. Il faisait plus chaud, près de 43°C dans l’air, et la piste avoisinait les 65°C, c’était horrible. J’ai perdu pas mal de temps à changer mes cartographies et à trouver une solution avec le frein moteur. Je cherchais à arrêter d’utiliser le frein arrière alors que je m’en sers énormément, car cela me crée beaucoup de problèmes. Je me suis vite retrouvé pointé à 1.5 seconde, mais j’ai réussi à revenir dans le groupe. Je n’ai jamais réussi à passer Toprak ou Scott et dès que je me plaçais à l’aspiration, mon pneu surchauffait et je n’arrivais pas à doubler comme je le voulais. Chaz m’a doublé à la fin et je termine cinquième à 3 secondes du vainqueur. Nous n’avons pas le droit de ne pas être contents d’être la seule équipe qui tienne tête aux machines officielles. Mais il y a encore quelques ajustements à apporter pour essayer d’aller chercher le podium. Tant que nous n’y serons pas, il faudra inscrire le plus de points au Championnat. Maintenant, il s’agit de récupérer au mieux pour aborder deux autres courses demain. Dans tous les cas, merci à Ten Kate ainsi qu’à Yamaha de m’offrir une moto aussi performante !

Loris Baz fifth in Race 1 at Jerez

Having dominated the opening day of the Spanish round in Jerez, Loris Baz was ready to fight in the Superpole session on Saturday. The Frenchman gave it everything in qualifying to finish in sixth position in the end, as the fastest independent rider, less than half a second off the pole.

The Haut-Savoyard had a great start from the second row of the grid into a fourth position after the first lap. Loris Baz then managed to keep up with the pace of the three leaders. Whilst in Toprak Razgatlioglu’s slipstream in the final laps, a threat came in the end from behind with Chaz Davies who was able to make a move with three laps to go.

The Yamaha rider, although disappointed, was nevertheless happy to finish as the best independent rider, right in between a pack of factory machines. He is determined to take revenge on Sunday and get even closer to the podium.

Loris Baz (5th): “It went quite well this Saturday but maybe a bit less so in qualifying. I am not able to make the most of the Q tyre and I don’t have full confidence. I qualified sixth, which is not bad. I moved up to fourth quickly after the start but my feeling was by far not the same as on Friday. It was hotter, almost 43 degrees in the air and close to 65 degrees on track, it was terrible. I lost quite a bit of time changing my mapping and finding a solution with the engine brake. I was looking to stop using the rear brake although I typically use it a lot because it was causing me a lot of problems. I quickly found myself 1,5 seconds off but I managed to re-join the group. I never managed to pass Toprak or Scott and when I was behind them my tyre was overheating and I was not able to overtake the way I would like to. Chaz passed me in the end and I finished 5th, three seconds behind the winner. We don’t have the right to be disappointed as we are the only team that is able to challenge factory machines. However, there are still a few adjustments we can make to try get onto the podium. Before we get there, we need to score as many championship points as possible. Now I need to recover as much as I can to do another two races tomorrow. In any case, huge thanks to Ten Kate as well as Yamaha to have given me such a strong bike!”

About the author

lorisbaz

Alpinestars-18LS2-18ALLIMAND-18CHATEL-18